Les enfants juifs sauvés de l’orphelinat Rothschild

Une nouvelle publication sur le site du CRIF.

Sous l’Occupation, à Paris, l’hôpital Rothschild devint un hôpital « prison » où l’on soignait des malades juifs avant leur déportation. Ce fut le seul hôpital français où les médecins juifs pouvaient encore exercer. Pour ne pas être complices de cette sinistre comédie, des soignants décidèrent de sauver en priorité les enfants. Ils prolongeaient ou inventaient des maladies, maquillaient le registre des décès, organisaient des évasions.

Colette Brull-Ulmann, une interne de 21 ans, faisait partie de ce groupe de résistants. Sept décennies plus tard, la seule survivante du réseau de l’hôpital Rothschild rencontre des enfants qu’elle a contribué à sauver. Ensemble, ils se souviennent de cette histoire exceptionnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s