1. Ressources pour les professeurs d’Education Musicale (39-45)

Page réalisée par
Marie-Dominique LEY-LEPELLETIER
Chargée de formation
des Professeurs en Education musicale
Cliquez sur les boutons pour
télécharger le texte ↓ ou écouter le chant ↓ en vidéo :
bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
 barre-portee-musicale

⬇︎ Chants

  • Fleur de Paris (1944 (Maurice Vandair/H. Bourtayre) – 1944
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • J’attendrai (L. Pottera/D.Olivieri)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Mme La Marquise (1938)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Dans les abris de Paris (Bataille Henri/Jean Loysel/G.Van Parys) – 1939
    • → Cherchons texte
  • Pour me rendre à mon bureau (Georges Brassens)
    • bouton-rect-rouge-texte     bouton-rect-bleu_video
  • Y’a pas d’chat – Répertoire Pep 21 (chant)
    • bouton-rect-bleu_video
  • Quand un soldat (F. Lemarque) – 1953
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→version Yves Montand)
  • Quand on n’a que l’amour (J. Brel) – 1956
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • La lettre oubliée (Juliette)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Les écoliers à l’étoile (Soizic Moreau)
    • bouton-rect-rouge-texte
  • Göttingen (Barbara)
    • bouton-rect-rouge-texte     bouton-rect-bleu_video
  • Perlimpinpin (Barbara)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→version C. Ribeiro)
  • Hymne (Ode) à la joie (L.W. van Beethoven)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→version en français)
  • Petit Simon (V. Buggy/H.Aufray) – 1968
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Comme toi (J-J. Goldman)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→version Goldman-Cabrel)
  • Où sont-ils tous mes copains ? (Edith Piaf)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Chanson pour Anna (D. Guichard)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Il faudra leur dire (F. Cabrel)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Imagine (John Lennon)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • La croisade des enfants (Jacques Higelin)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Etre utile (Julien Clerc)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→Hommage aux victimes du 14 juillet 2016)
  • Stand by me (Ben E. KING)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video (→Hommage aux victimes du 14 juillet 2016)
  • Plus tard quand tu seras grand (G. Aldebert / M. le Forestier)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video

•••

⬇︎ Documents sonores

  • Radio-Paris ment… (Pierre DAC et Radio-Londres)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video

⬇︎ Mélodies et chansons yiddish

→ accessibles aux élèves

  • Un oiseau (sur un poème de Yehoash)
  • Yome yome (Berceuse)
  • A fiddler [“le violoniste” (Paroles : Sr.Tzesler / Mus : J. Wolowitz)
  • A kats mit Bloye oygn [« un chaton aux yeux bleus »] (Paroles et musique : J. Grober)
  • Toi, le coeur de la rose (extrait de l’enfant et les sortilèges de M. Ravel. Paroles de Colette)
  • Donna donna (chanson originale Yiddish d’Aaron Zeitlin)
  • Ich bin a kleiner dredl [Je suis une petite toupie »]  – Berceuse Yiddish  (Ben Aaron/Michl Gelbart)
  • Liakele, Liakele, ay-lu-lu [la poupée – in « Berceuses du monde entier »] (Ed. Gallimard jeunesse)
  • Ai-di di di dai
  • Al Shuruq wal amal [le lever du soleil]

⬇︎ Chants plus difficiles (ou niveau collèges)

  • Le petit bal perdu – Bourvil (Robert Nyel/Gaby Verlor
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Nuit et brouillard (Jean Ferrat) – 1963
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Mai 40 – (Jacques Brel)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Chant des marais (1934-36)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Gros jean comme devant (Frères Jacques/Pierre Philippe)
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video
  • Mon amant de Saint Jean(Léon Agel/Emile Carrara) – 1942
    • bouton-rect-rouge-texte    bouton-rect-bleu_video

⬇︎ Répertoire classique (à écouter)

  • Mademoiselle Louise et l’aviateur allié (Julien JOUBERT) : Présentation
  • Brundibar(Hans Krasa), Gallimard jeunesse musique (livre + CD)
  • Le chant des déportés – (Olivier Messiaen)
  • Quatuor pour la fin du temps (Olivier Messiaen)
  • Différents Trains (Steeve Reich)
  • Cantate II sécheresses (F. Poulenc)
  • Symphonie Kaddish (L. Bernstein)
  • Chants juifs pour cello et piano (Sonia Wieder Atherton)
  • Prière et Jewith songs (E. Bloch)
  • Oratorio d’Auschwitz (Penderecki)
  • Chant des partisans (H. Glisk)
  • Le survivant de Varsovie (Schoenberg)
  • Fantaisie pour violon et piano Op. 47 (Schoenberg)
  • Le ghetto de Varsovie (W. Rudzinski)
  • La marche de Terezin (K. Sverk)
  • Les enfants d’Izieu (F. Poulenc)
  • La rose blanche (F. Poulenc)
  • Le château de feu (D. Milhaud)
  • Sonate de guerre (O. Greif)
  • Trio pour clarinette, violon et piano Op.108 (Ernst KRENEK)
  • Lieder pour voix et piano (E. Zeil)
  • Cinq pièces pour quatuor à cordes (E. Schulhoff)
    • dédiées à D. Milhaud – compositeur décédé de tuberculose dans un camp de détention bavarois.
  • Etude pour cordes (Pavel Haas)
    • œuvre proche de Roussel et de Martinu – une partie de cette musique fut utilisée pour le film de propagande « Le Führer offre une ville aux juifs ».
  • Die alte Kashe [L’éternel problème] (Simon Laks)
    • (Ravel s’est emparé de cette oeuvre pour sa symphonie Hébraïque
  • Psaume (A. Tokayer) – 1944-1945
  • The Well (The Klezmatics), Xenophile Records – 1998
  • Chansons yiddish, tendresses et rage, Harmonia Mundi – 1985
  • Songs and dances of Israel (Kol Aviv), Arion – 1977
  • Ghetto-Blaster (Socalled), Label Bleu – 2006
  • Tshiriboym, Nouveaux chants Yiddish (GROBER Jacques)
    • Bibliothèque Medem 2006 (paroles en langue originale, translittérées avec traduction ligne mélodique)

⬇︎ Bibliographie

→ documents accessibles aux élèves

  • Contes Yiddish de Chelm à Varsovie (Traduits par Sarah Schulmann)
    • – Ed Neuf – école des loisirs
  • 15 contes juifs du monde entier (Howard Schwartz et Barbara Rush)
    • – Ed. Le Golem – Ed. Seuil
  • Contes populaires juifs d’Europe orientale (choix de textes de Valery Dymschitz)
    • – José Corti Paris 2004
  • Hassan Yaël, Le professeur de musique,
    • – Casterman junior, 2006)
  • Un jour de plaisir. Nouvelles (Isaac Bashevis Singer)
    • – Livre de poche jeunesse collection « mon bel oranger »
  • Ici Londres (Cuvellier Vincent)
    • – Le Rouergue, 2009 (livre + CD)
  • Les sanglots longs des violons(Jacquet-Silberstein Violette et Pinguilly Yves)
    • – Oskar jeunesse, 2007
  • Les trois secrets d’Alexandra, Un violon dans la nuit (Didier Daeninckx)
    • – Rue du monde, 2004

→ à l’attention des adultes

  • Paris Musique (guide du PVP Musique !) « De l’école Notre-Dame à la cité de la musique » (Marie Christine VILA)
    • Ed- Parigramme
  • Brundibar (plusieurs versions dont une avec livre à raconter aux enfants)
  • Y’a d’la France en chansons / L’histoire de France en chansons (sous la direction de Pierre SAKA)
    • Ed. Larousse
  • 100 ans d’histoire de France (Serge Berstein)
    • Ed. du chêne
  • Mélo mélodie (Anne Quesemand et Laurent Berman)
    • Coll. Ipomée – Albin Michel
  • Le journal d’Hélène BERR
    • Ed. Taillandier
  • Mélodies d’Auschwitz (Simon Laks)
    • Ed . Cerf – histoires Judaïsmes
  • La vérité en héritage. La violoncelliste d’Auschwitz (Lasker-Wallfisch Anita)
    • Albin Michel, 1998
  • Une vie (Simone VEIL)
    • Livre de poche
  • Le violon de la paix (Yehudi Menuhin)
    • Ed. Alternatives
  • Le violon d’Auschwitz (Maria Angels Anglada)
    • Ed STOCK La cosmopolite
  • Les voix étouffées du IIIe Reich (Amaury du Closel)
    • Ed. Actes Sud
  • Le requiem de Terezin (Joseph Bor)
    • Livre de poche
  • Le lièvre de Patagonie (Claude Lanzmann)
  • Le destin juif et la musique. Trois mille ans d’histoire (Lemaire Frans C.)
    • Fayard, 2001
  • Musiques liturgiques juives (Rote Hervé)
    • Parcours et escales, Cité de la musique/Actes Sud, 1998
  • La musique sous la République de Weimar (Huynh Pascal)
    • Fayard, 1998
  • Catalogue de l’exposition Le IIIème Reich et la musique.
    • Officiels et diffamés, Paris, Cité de la musique/Fayard, 2004
  • Déracinements
    • (sous la direction de Closel Amaury et Olivier Philippe).
  • Exil et déportation des musiciens sous le IIIème Reich
    • Hermann, 2009
  • Les voix étouffées du IIIème Reich (Closel Amaury)
    • Entartete Musik, Actes Sud, 2005
  • Le Masque de la barbarie, le Ghetto de Theresienstadt (Zitoun Sabine, Foucher Dominique)
    • Lyon, Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation, 1998 
  • La musique à Terezin 1941-1945 (Karas Joza)
    • Gallimard, 1993
  • Un opéra pour Terezin
    • L’avant-scène Théâtre, n°1007/1008, 1er/15avril 1997 
  • Tu choisiras la vie. Violoniste à Auschwitz (Stroumsa Jacques)
    • Cerf, 1998
  • Une opérette à Ravensbrück (Tillion Germaine)
    • Points, 2007 (Camp de déportées politiques)
  • Mémoire et Histoire de la Shoah à l’école
    • Ressources pour faire la classe, CNDP, 2008
  • Arts et littérature de la Shoah
    • Textes et Documents pour la Classe, n°968, 15 janvier 2009
  • Mémoire et Histoire de la Shoah à l’école
    • Ressources pour faire la classe, CNDP, 2008

⬇︎ Quelques repères musicaux sous l’occupation

La volonté allemande est que Paris puisse continuer à s’amuser, que Paris puisse toujours être la ville du plaisir : « Chaque peuple a ses conceptions artistiques et culturelles et c’est pour la sauvegarde de l’originalité du pays que l’Autorité occupante laisse aux artistes créateurs français leur liberté ».

– Activité importante des concerts de la Pléiade, avec des œuvres de Messiaen et de Poulenc. Ces concerts se déroulent dans des galeries de peinture.

650 concerts sont donnés par les quatre grands orchestres de l’époque : Pasdeloup, ColonneLamoureux et les Concerts du conservatoire.

La censure interdit les œuvres de  Mendelssohn, Dukas, Reynaldo Hahn, Darius Milhaud.

↳ 1939/42 :

L’occupant organise des concerts de musique allemande, avec au programme des œuvres de Wagner, Beethoven… 31 concerts sont organisés.

↳ 1940 : 

– Sur ordonnance allemande,  le nom juif d’Édouard Colonne est supprimé et remplacé par celui de Gabriel Pierné (jusqu’en 1944).

–  Les programmes de Radio Paris cessent le 25 juin 1940 mais la radio reprend fort vite ses activités. La programmation musicale repose sur Pierre Hiégel, ancien discothécaire de Radio Cité. Création de l’orchestre de Radio Paris (90 musiciens) qui offre des concerts gratuits aux Champs Elysées.

– H. Rabaud, directeur du conservatoire renvoie les professeurs juifs (André Bloch – Maurice Franck, Lazare Levy) alors qu’aucune loi antisémite n’est encore prononcée.

 –Création d’un front National de la résistance des musiciens français et du journal  Musiciens d’aujourd’hui par Elsa Barraine, Roger Désormière et Louis Durey.

↳ 1941 

– La SACEM déclare que la perception de ses droits dépend désormais d’une « déclaration d’aryanité sur l’honneur ». Les musiciens juifs s’organisent, faisant signer leurs compositions par d’autres confrères.

– L’Allemagne envoie sur Paris ses musiciens « conformes » au régime : H. Von Karajan, W. Kempf, L. Fischer…

– Sur Paris, le jazz a un succès inespéré et maintient une atmosphère festive durant l’occupation. Le jazz est devenu le symbole d’un autre mode de vie. Un grand concert de jazz est organisé le 16 janvier 1941, salle Pleyel à Paris. La mode des Zazous bat son plein. Le swing fait fureur dès 1940.

– La variété française se rend en Allemagne : Edith PIAF – Maurice CHEVALIER – Charles TRENET pour se produire devant les travailleurs volontaires

↳ 1942 

– Les élèves juifs du conservatoire de musique de Paris ne sont plus autorisés à passer les concours, et cela à la demande du Ministre de l’Éducation Nationale. Le directeur d’alors, Claude Delvincourt organise des cours privés pour aider ces élèves à poursuivre leurs parcours musicaux. Parallèlement, afin d’éviter à une soixantaine d’élèves de partir pour le STO, il crée un orchestre, chargé de donner des concerts pour les Allemands à Paris et à Berlin.

– Création des JMF à Paris (Jeunesses musicales de France), le gouvernement de Vichy voyant là un bon moyen de maintenir le contrôle de la jeunesse. 44 000 membres en 1944. La maison de disque « La voix de son maître » soutient cette initiative.

↳ 1943 : 

– Maurice Hewitt, très engagé dans la résistance, dirige le 1erconcert d’une série dédiéé à exécuter publiquement des œuvres inédites de musiciens français. Dénoncé, il est déporté à Buchenwald.

– Pierre Schaeffer crée le « studio  d’essai de la radio diffusion » dit « laboratoire de l’art radiophonique » installé rue de l’Université. Vite devenu lieu de propagande de la musique interdite (Berg, Milhaud…), Schaeffer est renvoyé.

–  L’entartete Musik (musique dégénérée) n’est interdite que dans la zone annexée par le Reich. Le 1er hot club est crée en 1943… à Vichy !

↳ Début 1944 :

Delvincourt fournit à ses élèves tous les papiers nécessaires pour qu’ils puissent s’échapper de Paris et se réfugier ailleurs.

⬇︎ Filmographie

↳ Documentaires

  • Du shtetl à Broadway. Une odyssée musicale de Fabienne Rousso-Lenoir, France, 2005, 56min
  • Varsovie-New-York, les Juifs chantent le blues, d’Izy Morgensztern, France, 1997, 57min (sur les chansons juives du XXème siècle évoquant la vie en Europe de l’Est)
  • Chants de sable et d’étoiles. Un voyage à travers les terres et les voix de la musique juive de Nicolas Klotz, Israël/France/Canada/Belgique/Pays-Bas, 1996, 50min (avec Ami Flammer)
  • L’Allemagne, la France et l’air du temps. Les années d’illusion, de Claude Fléouter, France/Allemagne, 1993, 52min (Berlin / Paris, avant-guerre et guerre)
  • Largo desolato : l’exil (3) de Catherine Zins, France, 1991, 61min (Vienne début XXe)
  • Opéra et IIIème Reich de Gérald Caillat, France, 1997, 50min
  • La musique à Terezin, Simon Broughton, Grande-Bretagne, 1993
  • La chaconne d’Auschwitz, de Michel Daëron, France/Pays-Bas, 1999, 1h40
  • Les notes de l’espoir, d’Attilio Cossu, 1h (adaptation pour écran du spectacle muscial Le block 15, l’histoire d’Anita Lasker et Simon Laks)
  • Latcho drom, Tony Gatlif, France, 1993, 1h43
  • Une Affinité profonde : les Tziganes, les Gitans et les Juifs avec Sir Yehudi Menuhin d’Ingo Witt, 1994, 52min

(D’autres documentaires sur des chefs d’orchestres, musiciens, compositeurs ou interprètes existent également, tels Willem Furtwängler, György Ligeti, Arnold Schönberg, Karel Ancerl, Max Lorenz, etc.)

↳ Fictions

  • Le pianiste de Roman Polanski, France/Allemagne/Grande-Bretagne/Pologne, 2002, 2h30
  • Taking Sides, Istvan Szabo, Allemagne/Hongrie/France 2001, 1h45 (fiction sur Fürtwangler)
  • Le violon de Rothschild d’Edgardo Cozarinsky, France/Finlande/Suisse/Hongrie, 1996, 1h40

(Des fictions sur l’avant-guerre existent également, telles Comedian Harmonists de Joseph Vilsmaier, Cabaret de Bob Fosse, etc.)

↳ Sites intéressants

souris-ordinateur

——————————————————————-

N’hésitez pas à nous envoyer vos suggestions à amejd12@gmail.com

AMEJD12.logo