Transmettre l’histoire de la Shoah

Transmettre la mémoire de la Shoah est un débat (22 mn) qui réunit :
— La Chaine Parlementaire – Un monde en docs – 17-06-2017

  • Annette WIEVIORKA : Historienne, spécialiste de la mémoire de la Shoah,
  • Dominique VIDAL : Journaliste et historien,
  • Alain CHOURAQUI : Directeur de recherche émérite au CNRS.

Le Débat est mené par Nora HAMADI.

↓ Cliquez sur l’image pour accéder au site ↓

Débat LCP Enseigner la Shoah

Pour les trois intervenants, il s’agit de montrer, à la fois, l’unicité de la Shoah et en même temps sa portée universelle. Car les génocides ont toujours pour origine un extrémisme identitaire.

Il ne s’agit donc pas de se placer dans le registre moral mais d’enseigner l’histoire.

C’est la connaissance de l’histoire qui montre que chacun peut s’engager.

Un jardin à la mémoire des enfants sur l’emplacement du Vel d’Hiv’

Le 16 juillet prochain marquera le 75ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv au cours de laquelle 4115 enfants ont été arrêtés uniquement parce qu’ils étaient juifs et 3900 d’entre eux enfermés dans l’enceinte du Vélodrome d’Hiver rue Nélaton à Paris dans le 15ème arrondissement puis déportés sans interruption d’internement.

☛ voir l’article
Jardin mémoire Vel d'Hiv

Commémoration annuelle à l’école des Hospitalières Saint Gervais

En juillet 1942, la Rafle du Vel d’Hiv toucha extrêmement durement les enfants et les enseignants de cette école. À la rentrée scolaire du 1er octobre 1942, il n’y avait que 4 élèves présents. La plupart des enfants et leurs parents furent déportés à Auschwitz.

165 élèves de l’école y trouvèrent la mort.

La plaque commémorative

A cette époque, le directeur de l’école, Joseph Migneret (1888-1949), s’est engagé activement dans la Résistance, fabriquant des faux papiers, cachant des enfants chez lui. Il est mort peu après la fin de la guerre, « de tristesse au constat de ce qui a été fait à ses élèves ». Il a été admis au nombre des Justes parmi les nations par Yad Vashem. Son nom est inscrit parmi les 2 693 « Justes de France » du Monument de l’Allée des Justes. Une plaque rappelle son action : « À Joseph Migneret, instituteur et directeur de cette école de 1920 à 1944 qui, par son courage et au péril de sa vie, sauva des dizaines d’enfants juifs de la déportation. Ses anciens élèves reconnaissants. »

Dilome d'honneur J. Migneret

La cérémonie qui se déroule chaque année le 3e mardi de mai était présidée, une fois encore, par M. Milo Adoner dont le frère et la sœur, Salomon et Rebecca, élèves de cette école,  furent victimes des camps de la mort.

Milo ADONER

Les élèves de l’école, parfaitement préparés par le directeur – M. Thierry Hattu – les professeurs et les PVP en Education Musicale ont interprété deux chants et énuméré les noms des disparus.

La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux élus dont la plupart ont pris la parole pour s’adresser au public, et plus particulièrement aux enfants, attentifs et émus, comme toutes les personnes présentes.

 

« Décapé par
la brise irradiante de ton langage
Tout au fond
de la crevasse des temps,
près de la glace alvéolaire
attend, cristal de souffle,
ton irrévocable témoignage.»

Paul CELAN

.

Cérémonie à la mémoire de la famille BEIGHEL, à Paris, le 18 mai 2017

Le 18 mai au matin, une cérémonie à la mémoire de Moïse, Perla BEIGHEL et leur fils Jacques s’est tenue devant l’immeuble du 15 rue de Belleville dans le 19e arrondissement.

Commémoration_BEIGHEL_2017

A l’issue de cette cérémonie, présidée par M. François DAGNAUD, Maire du 19e arrondissement, en présence M. Roger MADEC, sénateur de Paris, une plaque a été dévoilée.

L’AMEJD du 12e était représentée par Louis LEVIOUX et Roland LEY.

Cette cérémonie a eu lieu grâce à l’obstination et aux 6 années de travail et de recherche de sa famille, et plus particulièrement de Frédéric Beigheldrut  qui a dévoilé la plaque avec monsieur le Maire. Questionné à ce sujet, il nous a répondu : «Je suis un marathonien ; peu importe le temps de la course, ce qui compte c’est de prendre le départ et d’être à l’arrivée». Une devise magnifique et précieuse pour tout militant de la mémoire.

« Qui répondrait en ce monde à l’horrible obstination du crime,
si ce n’est l’obstination du témoignage ? »
Albert CAMUS – Les Justes, 1949

Une formation pour les professeurs de musique parisiens au Mémorial

Une formation, à laquelle l’AMEJD du 12e arrondissement a été étroitement associée, s’est adressée aux professeurs d’Education Musicale de la Ville de Paris (qui exercent dans les écoles élémentaires publiques).

Elle s’est déroulée au Mémorial de la Shoah le vendredi 17 mars, et avait pour objet d’informer et d’aider les professeurs à s’engager, avec les équipes de leur école, dans une nouvelle commémoration, afin que la mémoire des enfants victimes de la Shoah reste vivante pour les générations actuelles et à venir.

Cette formation a reçu un excellent accueil.

Initiée et organisée par Marie-Dominique LEY-LEPELLETIER, chargée de mission-formation à la DASCO, elle a réuni :

  • Mme Emmanuelle PIEVIC, inspectrice de l’Education Nationale,
  • Mme Barbara MELLUL, responsable pédagogique du Mémorial
  • MM. Jacques WITTENBERG, Pierre QUILLARDET et Roland LEY, de l’AMEJD12
  • M. Alain WAGNEUR, directeur de l’école élémentaire Béranger (3e arrdt).

Un projet de nouvelle commémoration peut plus aisément se concrétiser à l’occasion de rencontres comme celles-là, L’AMEJD12 reste bien entendu disponible pour les renouveler à la demande.

— RL —

Un nouveau site dédié à la mémoire

Mémoire des déportations

Hier, mardi 21 mars 2017, nous avons assisté — à l’invitation de Catherine VIEU-CHARIER, Adjointe à la Maire de Paris, de Raphaël ESRAIL, Président de l’Union des déportés d’Auschwitz et les membres des associations et amicales des camps — à la présentation du futur site Internet qui sera accessible au public courant avril 2017.

Des élèves de collèges qui ont exploité ce site avec leurs professeurs ont présenté leurs travaux et exprimé en quoi cette nouvelle ressource en ligne leur a permis « d’entrer dans l’histoire » par le biais du témoignage vivant.

Une ressource essentielle à l’heure où le négationnisme et la concurrence des mémoires occupent une grande place sur la toile.

Cliquez sur ce lien pour consulter le site
MEMOIRES DES DEPORTATIONS

Mémoires des déportations-Ecran